Tu me fends le coeur, Pierre !

Publié le par Andromède

"Ô rage, ô désespoir, ô faiblesse ennemie
N'ai-je donc aucune chance de rester en vie ?
Et ne me suis-je sur cette voie engagée
Que pour voir si tôt mon heure arrivée ?
Ma peau, à laquelle je tiens, sans mentir
Mon bras, qui malgré tout ne veut point faillir
Tout cela que je contemple, ma foi
En ce jour d'huy, hache moins trois
Ne seront que vieilles armes émoussées,
Si dans mes livres, notes et cahiers,
Je ne me décide pas à mettre le nez.
Mauriac, Zola, Eusèbe de Césarée,
Honoré d'Urfé, Chrétien de Troyes
Puissent vos noms me rester entre les doigts,
Augures, me soyez favorables cette fois
Je serai forgeron avant que d'être roi."

*un ectoplasme non identifié apparaît, massue en main*

Andro ( poked ) : Uh ?

Ectoplasme : Apprentie, n'est-ce pas ?

Andro ( scared ) : Euh... Apprentie plumitive, oui.

Ectoplasme : Cela se voit. Vous a-t-on enseigné la notion de sacrilège, jeune fille ?

Andro ( intrigued ) : Pourquoi cette question, monsieur l'ectoplasme ?

Ectoplasme : Parce que si je remonte le curseur, j'en vois un plus gros que vous.

Andro ( ashamed, but de mauvaise foi ) : Je passe un concours blanc la semaine prochaine. J'ai une excuse. Et puis, je fais des vers pourris si je veux, d'abord.

Ectoplasme : Je ne suis pas d'accord, mademoiselle. Et moi, j'ai une massue.

Andro ( ... ) : En effet. Pourquoi cette massue, monsieur l'ectoplasme ?

Ectoplasme : Je suis le fantôme de Corneille.

Andro : ... y.y

*CENSURED*















Publié dans Scribouillages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Andromède 09/12/2007 19:31

Finelame : Bien sûr que tu peux ;) Les bêtises, ça se partage XD Quant à Freud : demande lui ce que LUI a vu par les trous de serrures quant il était petit. Ca expliquera bien des choses.

Finelame 08/12/2007 23:51

Morte de rire je suis......je peux envoyer la crèche à des potes pour les faire rire ? C'est vraiment excellent !!!
Quant à Corneille, c'est un ectoplasme encombrant. Le mien continue de composer en vers des chansons paillardes (comprenez carrément de cul) dans mon placard pendant que Freud n'arrête pas de lui dire qu'il n'aurait pas du regarder, petit, par le trou de la serrure, ce que sa maman faisait avec son Papa, le soir après le souper ! Vive la Palestine et les pères inconnus....
Amitié, A un de ces quatre...

Andromède 08/12/2007 16:16

Merci à toutes les trois ^___^ Je suis vivante, ni Corneille ni le concours n'ont eu ma peau !

Meresankh 02/12/2007 21:28

*muahahahahahahaha*
*visualise Corneille muni d'une massue moyennâgeuse accessoirement pleine de pointes*

Hum, désolée, je voulais dire, toutes mes condoléances bien sûr TT

Enfin bref, très beaucoup m** pour la blanche accession au trône khâgn(eux)ois !!

Callisto 01/12/2007 17:49

Bravo !!!! Me suis bien marrée en lisant ce post !
Bon courage pour tout !
Zoubis !

PS : mais il t'a tapé dessus le fantôme de Corneille ? T'as réussi à t'en débarrasser ? Parce que ce genre de fantôme, ça doit être un peu collant, nan ?