"Souhaits aux aventuriers de la vie"

Publié le par Andromède

La scène est dans une salle de classe, un jour de rentrée. Quelques étudiants, ça et là, échangent des voeux de nouvel an avec plus d'ironie tranquille que de conviction. Au tableau, madame le professeur de lettres et derrière elle, le planning des khôlles du trimestre. Ambiance morne. Sur les tables, des feuilles vertes retournées.
Andromède entre, va s'asseoir.
Les gens parlent.
Quelques sourires, entre compagnons d'armes un peu moins chiens que les autres : au Pays des Chacals-HK, ceux là sont des frères.

La sonnerie retentit.
Madame le professeur sourit.

"Bonne année à tous. Pendant que je distribue les interros de lecture, retournez donc les feuilles, tant qu'elles sont vertes."

La classe s'éxécute.
Quelque part, un p'tit coeur de chevalier au rabais palpite, et espère secrètement qu'il n'est pas le seul à le faire.

"Je vous souhaite des rêves fous à n'en plus finir,
et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite l'ardeur d'entreprendre,
afin de goûter aux joies de la réussite.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres,
parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite aussi d'adorer le soleil,
sans jamais dénigrer les jours de pluie,
car eux seuls donnent naissance aux arcs-en-ciel.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à l'aventure.
Je vous souhaite surtout d'être vous."

Jacques Brel, Souhaits aux aventuriers de la vie.

Qui a dit qu'il n'y avait que des aigris, en prépa ?

Et pour ne pas poster complètement en dilettante, mon premier croquis de l'année, Aurélien en pleine action :

Photobucket

Paix sur vous, ô les gens !

Publié dans Scribouillages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article