"D'artagnan !" par Adam et Micol

Publié le par Andromède

Ce midi, en allant fouiller dans ma librairie habituelle pour tuer le temps, je suis tombée sur ceci :

Photobucket


Que ne nous a pas dit Alexandre Dumas ? Que s'est-il donc vraiment passé entre Les Trois Mousquetaires et Vingt ans après ?

D'Artagnan, fort de son succès dans l'affaire des ferrets de la reine, a vu s'exaucer son voeu le plus cher : intégrer le prestigieux corps des mousquetaires du Roy en compagnie de ses amis Athos, Porthos et Aramis...

Et c'est au Pirée, le port d'Athènes, dans la Grèce occupée par l'empire Ottoman, que nous retrouvons les quatre mousquetaires, devenus les meilleurs agents de Sa Majesté, ceux que l'on envoie sur tous les fronts, dans tous les pays, pour défendre les intérêts et l'honneur de la France, du Roy et de Dieu.

Mais leur mission qui devait être de simple routine, va se transformer en une quête périlleuse dont les enjeux seront la vie de millions de personnes ainsi que le sort de plusieurs nations !...

Il est bien alléchant, ce résumé... Mais de toutes façons, même s'il ne l'avait pas été, je l'aurai quand même acheté, ne serait-ce que par curiosité. Et maintenant, après l'avoir lu, j'éprouve un peu la même sensation qu'avec Belladone, la BD de Ange et Alary. Une bonne idée de départ, mais tellement de "trop" et de "pas assez" un peu partout qu'au final, on éprouve plutôt la sensation d'être passé à côté de quelque chose. Et ici, de fait, l'intrigue de base aurait pu être vraiment très bonne : les quatre mousquetaires sont envoyés en Grèce pour apporter le soutien du roi Louis XIII aux populations chrétiennes face aux turcs ( comprendre : donner des sous aux mouvements de résistance pour qu'ils continuent leurs guérillas secrètes ), mais se font trahir par ces propres gens auxquels ils étaient venus s'allier, et se retrouvent avec les turcs aux fesses... Et d'aventures en aventures, ils finissent par découvrir un complot orchestré par le souverain d'un petit royaume chrétien, ennemi des turcs, pour... empoisonner les aqueducs de Constantinople et ainsi en éradiquer toute la population ( "Plus d'un million d'innocents !" dira Athos a la page 37... ). Ni une ni deux, d'Artagnan et ses trois poteaux filent en Turquie pour essayer d'empêcher la catastrophe, et bien sûr, en bons ancêtres spirituels des Quatre Fantastiques de Bruce Willis, ils finiront par sauver Constantinople, l'Empire Ottoman, et toutes les populations qu'aurait menacées la contagion... Bref, la trame de ce qui aurait pu être une bonne vieille aventure de cape et d'épée rocambolesque à souhait, mais qui finalement, m'a plutôt fait grogner de frustration qu'autre chose.

Car si le graphisme rappelle très fortement celui de Joann Sfar, la BD est malheureusement loin -à mon avis- d'avoir la finesse et la poésie d'un Grand Vampire ou d'un Chat du Rabbin... L'humour est présent, certes ( de façon plus ou moins lourde, d'ailleurs ) et les questions profondes touchant aux sujets sensibles ne manquent pas. Par exemple, si les mousquetaires sont en Grèce, c'est bel et bien pour soutenir leurs correligionnaires face aux musulmans. De plus, le petit souverain cité plus haut est au départ menacé par les turcs... et ils le préviennent afin qu'il puisse lever une armée et leur faire la guerre sans surprise. Ils jouent donc bel et bien un rôle d'espions au service de la chrétienté, mais n'hésiteront pas à risquer leur peau pour empêcher le Méchant de service de liquider tout l'Empire turc d'un coup. De plus, en soldat modèle, n'est-ce pas, d'Artagnan se fritte presque avec Aramis, lorsque celui-ci dit que l'empoisonnement serait un "crime de guerre", et qu'il lui rétorque que "la guerre EST un crime, Aramis" ( bon, ça ne l'empêche pas d'être là pour la favoriser, justement, hein ). Bref, des pistes intéressantes qui ajoutent une dimension en plus à nos mousquetaires, tout en leur gardant ce côté "joyeusement amoral" que leur avait conféré Dumas ( ils n'hésitent pas, par exemple, à faire exploser un navire turc en en ayant libéré les galériens chrétiens auparavant, mais en y oubliant délibérément les belles courtisanes maures du capitaine, que d'Artagnan ne s'était pourtant pas gêné pour draguer deux ou trois cases plus haut. ). Le problème, c'est... c'est tout juste le manque de finesse et de poésie dont j'ai parlé au dessus. C'est bourrin, rapide, sans grande originalité dans le traitement des actions ( encore une fois, c'est d'Artagnan qui fait tout, Athos donne la réplique de temps en temps, et c'est à peine si Aramis et Porthos quittent leur rôle de figurants... sauf quand il s'agit de dégomer les ennemis en leur lançant des pierres, of course, au moins pour ce dernier ), et le graphisme, s'il rappelle celui de Maître Sfar, comme je l'ai dit plus haut, ne fait que le rappeler justement. Des couleurs variées, certes, mais par "plaques", avec de loooongs passages très sombres et assez ternes entre deux "changements d'ambiance", et des dessins dont le style laisse parfois comme une vague impression de bâclé.

En clair, des hauts et des bas, du positif et du négatif, mais globalement, je ne pense pas qu'on tienne là la révélation du siècle en matière d'adaptation de Dumas en bande-dessinée. Accessible aussi bien aux fans qu'aux néophytes ( hormis dans le résumé, il n'y a strictement aucune allusion faite aux événements des Trois Mousquetaires ), mais du coup, également décevante pour chacun.
Même si toute cette critique ne reste, bien entendu, que mon humble avis personnel :)

NB : Par contre, j'ai acheté dans la foulée les quatre premiers tomes de Loveless... Ce truc, c'est le mal. Je suis fan O__O Mais fan ! Sôbi et Ritsuka forever ♥

Publié dans Bibliophagie

Commenter cet article

Andromède 06/05/2008 19:24

Oui, j'ai vu ça... Fajar', c'était un type bien. Comme tu dis, il y aura beaucoup à pleurer.
Merci d'être passé :)

mobi 05/05/2008 18:41

Moi j'ai une info moins drôle: Monsieur Fajardie est décédé le 1er mai...
Je nous laisse pleurer ensemble tous les bons romans que nous ne liront pas...

Andromède 03/05/2008 21:43

Cally ==> Va voir ta boîte mail ! ;)

Arsène Lupin ==> Môdieu, vous ici ! merci d'être passé ;) Je crois en effet que je vais me régaler avec ce swap ;)

Arsène Lupin 03/05/2008 20:50

Faire aussi bien que Les 3 mousquetaires de Dumas, c'est pas facile ! C'est pourquoi je suis souvent déçue par les adaptations : elles sont rarement à la hauteur de mes espérances ! Effectivement le swap Cape et Épée est fait pour toi :)
A bientôt !

Callisto 03/05/2008 14:18

Hello Dro !
Ca fait super longtemps que j'ai pas mis les pieds sur ton blog, et encore plus de temps que j'ai pas laissé de commentaire ! Chuis désolée !
Dis, tu continues à écrire "Miroir" maintenant ? Ou tu as toujours des problèmes ? Si tu veux me faire lire, envoie-le moi, mais sois patiente pour avoir la réponse !
Je vais en France jeudi pour 4 jours (entretient à passer pour une école, sos !) t'aurais pas le titre d'un ou deux bons bouquins que je pourrai ramener à Chypre ?
Marchi et bisous !
Cally