"Raoul et Aurélien, rencontre" (remise en ligne).

Publié le par Andromède

Depuis récemment, une très nette amélioration technique dans mon quotidien (il s'appelle Loulou, il est tout noir, il est tout petit, et serait même carrément parfait s'il ne souffrait pas de cette terrible maladie congénitale communément appelée Windows Vista) me permet d'accéder de nouveau à l'interface de mon ancien LJ... et tout à l'heure, en me promenant dessus, je me suis rendue compte que quand même, j'y avais posté énormément d'extraits de Miroir. 'Pas que cela m'ait dérangé jusque là, mais le fait que l'écriture de ce roman touche pratiquemment à sa fin a en quelque sorte aggravé ma paranoïa galopante d'auteur jalouse de ses bébés.

Bref, pour dire les choses simplement : j'ai viré tous les textes originaux que j'avais pu mettre en ligne sur mon ancien blog :D Parmi ceux-ci, outre les extraits de Miroir déjà mentionnés, se trouvaient les différents fragments de ce cross-over inachevé entre l'univers du Vicomte de Bragelonne de Dumas et celui de mon propre roman. J'ignore si les gens qui me lisent s'en souviennent... c'était ce long texte angsty/drama inachevé où Raoul passait son temps à méditer sur ses bêtises et rencontrait le petit Aurélien âgé de cinq ou six ans. Un texte "poubelle", pas excessivement mal écrit, je pense, mais très mal géré au niveau de la construction, de l'équilibre et du contenu. Un déversoir, en somme, où j'avais casé pas mal de trucs dérangeants et incertains, mais qui marque une étape essentielle dans la construction de mes projets les uns par rapports aux autres. En fait, en plus d'avoir contribué à éclaircir ma vision du passé d'Aurélien, ce texte est une des bases sur lesquelles se construira peut-être un jour le futur Vicomte de Bragelonne 2.0, dont je vous avais déjà parlé dans ces colonnes.

Je me suis donc dit, après ma petite séance de ménage sur le LJ, que je ferais peut-être bien de ne pas le bazarder complètement... Après tout, en terme de poucentage, il s'agit en TRES grande partie d'un pastiche de Dumas, centré sur le personnage de Raoul de Bragelonne, même s'il contient quelques gros spoilers sur Aurélien et Miroir en général. Comme je l'ai dit plus haut, la rédaction de ce roman touche quasimment à sa fin (j'entamme le dernier tour de piste), et s'il y a une chose dont je suis sûre, c'est que quelque soient le temps que me prendront les corrections et les chances éventuelles que pourrait avoir le manuscrit quand je tenterai le coup avec les éditeurs, je virerai TOUS les extraits/spoilers/infos concernant de près ou de loin cet univers que j'ai jamais pu poster sur la toile. Question de respect des règles et de thérapie personnelle ;p

Mais en attendant, et parce qu'il est d'autres règles à respecter que je me suis imposée vis-à-vis des gens qui me lisent, j'ai pensé que je pouvais le remettre en ligne ici (sur un blog que je fréquente régulièrement, et que je peux donc mieux gérer). Oui, je sais, autant pour la logique de l'auteur paranoïaque :p La vérité, c'est qu'en ce qui concerne l'écriture, je préfère de loin garder tous mes oeufs dans le même panier... et au moins, ici, je sais très précisément ce qui en ligne ou non, que ce soit dans les pastiches Dumas, les essais originaux et les infos sur le roman. 

Pour ce qui est du texte lui-même, quelques avertissements sont nécessaires :

~* Il s'agit d'un cross-over, c'est-à-dire qu'il introduit dans l'univers des Mousquetaires de Dumas des éléments qui appartiennent à un autre, le mien en l'occurence. Que ceux qui ne veulent pas voir perverti leur fandom préféré se le tiennent pour dit ;)

~* Par ailleurs, ce texte contient nombre de scènes très dures et très violentes (tant moralement que physiquement), que je déconseille fortement aux moins de 16 ans. (En vrac : torture, inceste, viol d'enfant, sans oublier la baston).

~* Toujours dans les éléments "dérangeants", il contient des spoilers (=révélations) essentielles sur ce qui compose une partie de l'intrigue de Miroir. Que ceux qui ne savent pas déjà tout du passé d'Aurélien et envisageraient éventuellement de lire le roman un jour (huhu) s'abstiennent donc ! (à moins que cela ne les dérange pas de se faire gâcher le suspens ;p)

~* Enfin, dernier avertissement mais non le moindre, il s'agit d'un Univers Alternatif, dans lequel Raoul de Bragelonne a survécu à la trahison de Louise de La Vallière. L'histoire commence un peu plus d'un an après la fin du Vicomte, et met en scène un Raoul plus dégrossi, plus expérimenté, pas forcément moins betterave, mais assurément plus autonome et un peu plus "consistant" (*prétentieuse*) que celui de Dumas. C'est lui qui est véritablement le pilier de l'histoire, et quoiqu'il s'y réfère à plusieurs reprises, les mousquetaires n'apparaissent jamais en personne. C'est du concentré de Betterave à tous points de vue ;)

Pour finir, aussi redondant et stupide que cela puisse être, je me dois de vous bassiner avec les recommandations habituelles :

MIROIR © Andromède / Emmanuelle BRIOUL
Merci de ne pas reproduire sans autorisation
 


Comme pour ses petits camarades, le texte est disponible à la lecture dans les Pages de ce blog, c'est-à-dire dans la colonne de droite ;) Un lien vers cette note sera placé en haut de chaque partie (parce que oui, le texte n'est peut-être pas fini, mais il est vraiment très long :D) Bonne lecture, les gens, n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé ici ;)

Publié dans Scribouillages

Commenter cet article

Vincent 15/10/2008 19:51

On trouve de bonnes surprises en allant de blog en blog!
Je passe par le blog du "libraire se cache pour mourir", que je trouve excellent, et je décide d'aller voir quelques liens posés ici et là, et je tombe sur une passionné de littérature, une fana d'histoire (j'en ai fait mes études, donc je sais de quoi je parle), et une amoureuse de capes et d'épée (j'ai d'ailleurs failli en faire ma spécialité). Comme toi (désolé de te tutoyer, mais on doit pas avoir grande différence d'age après tout), j'écris et j'ai l'ambition de faire quelque chose de ce que je fais... Si j'arrive à savoir ce que je fais... Pour preuve, j'ai 3blogs remplis de mes écrits. Enfin bref, tout cela pour dire que même en ayant lu que quelques bribes, tout cela m'a l'air d'être intéressant, n'hésite pas à passer me donner ton avis toi aussi.
Au plaisir de te lire!

Manu 13/10/2008 10:03

Quand tu as parlé d'un loulou tout noir et petit, j'ai cru que tu parlais de mon chat ;-) (sauf qu'il n'est pas petit ! )

Bon, je vais aller lire tout ça (discrétos car je ne suis au boulot ! )